C.M ST MARIE

  • admin 

Le feuilleton samaritain

11 juillet 2017

René Vatenar nouveau maire des Sainte-Marie.

Réélu député, Brono Nestor Azérot doit démissionner de son poste de maire pour cause de cumule de mandat. Son remplaçant René Vatenar  qui a obtenu 31 voix sur 31 votants est élu à l’unanimité. Une cérémonie d’investiture a eu lieu le mardi 11 juillet au Palladium de Sainte-Marie.

A 58 ans René Vatenar devient le nouveau maire de Sainte-Marie : « J’aime ma commune et mon carburant sera mon engagement pour elle », tels étaient ses premiers mots lors de son investiture. Aux côtés de Bruno Nestor Azérot depuis 2008, ce n’est pas par hasard que ce dernier a proposé son nom au conseil municipal.

2 octobre 2017

Première discorde.

En préparation du prochain conseil municipal , le bureau municipal se réuni comme à son habitude mais cette réunion fut plutôt houleuse et le ton est monté entre la 1ere adjointe et plusieurs de ses collègues. L’ambiance fut telle que 22 élus de la majorité décident de boycotter la réunion du conseil municipal du mercredi 4 octobre.

4 octobre 2017

Conseil municipal reporté

Les 22 élus de la majorité ont boycotté le conseil municipal comme ils l’avaient annoncé. Faute de quorum le conseil a été reporté. Des menaces de démissions planent dans l’air samaritain car les élus de la majorité  reprochent au maire sa passivité face à l’attitude de la 1ere adjointe qu’ils jugent agressive.

9 octobre 2017

Réunion du Conseil municipal 

Après le renvoi  de la réunion du Conseil Municipal du 4 octobre par manque de quorum  une nouvelle réunion était prévue ce lundi 11 octobre 2017.

Tous les élus de la majorité étaient présents et un nombreux public avait fait le déplacement (des écrans géants lui permettait d’assister aux travaux.)

14 points étaient inscrits à l’ordre du jour, mais le plus important pour les élus de la majorité c’était d’entendre le maire à propos du dysfonctionnement existant au sein du conseil, mais après avoir épuisé en moins de deux heures les 14 points de l’ordre du jour, le maire  fait une brève déclaration , se lève et s’en va.

 

Surpris par le départ du maire, les élus restent dans la salle et profitent pour faire quelques déclarations : pour Luc LERANDY :  » Le 11 juillet Bruno Nestor Azérot nous a laissé une commune impéccable où l’on s’entendait très bien, où il y avait une unité parfaite en l’espace de deux mois les choses se sont dégradées. En proposant aux samaritains un nouveau contrat avec de nouvelles personnes nous allons pouvoir travailler plus sereinement pour réaliser la ville de Sainte-Marie ».

Luc LERANDY

« Nous ne pouvons travailler dans ces conditions et nous allons présenter notre démission au Préfet dans la semaine qui suit ». une déclaration très applaudie du public présent.

« Nous ne pouvons travailler  sereinement avec des élus qui de l’intérieur se disent de la majorité mais gangrènent et nous empêchent  d’avancer à Sainte-Marie. A Sainte-Marie nou bizouin vansé nou pa bizouin fê kankan ».

Violaine DIAZ
11 octobre 2017

« Je n’ai jamais manifesté l’ambition d’être maire ».

Alors qu’à la sortie du dernier conseil municipale elle répondait aux médias  n’avoir rien à déclarer, aujourd’hui elle sort de son silence pour répondre à tous ceux qui l’accusaient d’avoir voulu récupérer le fauteuil de maire à Sainte-Marie après la démission de Bruno Nestor Azérot. «  Depuis deux mois il règne une certaine ambiance au sein du Conseil municipale, c’est lamentable, « Je n’ai jamais manifesté l’ambition d’être maire c’est trop fort ,voilà ce que j’ai dit à Mr le député : votre omniprésence porte préjudice ou dérange les administratifs ».

22 octobre 2017

Bruno Nestor Azerot candidat à la mairie de Sainte-Marie.

Lors de la réunion du MIP (Mouvement Initiative Populaire), Bruno Nestor Azérot a déclaré qu’il mènera la liste lors des prochaines élections municipale à Sainte-Marie. S’il est élu maire, il pourrait ainsi abandonner son mandat de député. Il en est conscient et sans hésiter il abandonnera son poste de Député. Les militants du Mouvement Initiative Populaire (MIP) ont accueilli la nouvelle avec enthousiasme et font bloc derrière leur leader comme un seul homme.

En cas de victoire c’est sa suppléante Manuella Keclard-Mondésir qui deviendra par la même occasion la 2ème femme député de la Martinique

Manuella Keclard-Mondésir
23 octobre 2017

René Vatenar annonce sa démission 

Désavoué par 21 conseillers municipaux de sa propre majorité, le nouveau maire de Sainte-Marie ne peut plus travailler dans une ambiance aussi délétère. Après avoir consulté sa famille, il décide d’arrêter sa mission de maire et s’excuse auprès de la population.

26 octobre 2017

Claude COPEL  Candidat aux prochaines municipales.

A 51 ans Claude COPEL décide  de conduire sa propre liste aux prochaines élections municipales de Sainte-Marie. En 2014 il était sur la liste conduite par  Dorothé Bonialy. Sa candidature vient en réaction à l’état de déstabilisation dans lequel se trouve la municipalité mais il a aussi de grands projets pour Sainte-Marie. Son équipe est en construction et sera en partie constituée du  noyau dur de ceux qui faisaient partie de la liste de 2014. Il lance un appel à tous les candidats potentiels à se réunir, afin de faire un front commun face à l’ancienne majorité.

 

Jean Frantz CAUVER : un autre candidat pour les municipales.

Bien qu’ayant décidé de se retirer de la vie politique, (sa lettre de démission a été déposée en préfecture) René Vatenar lui porte son soutien. Jean-Frantz CAUVER faisant partie des neuf élus qui sont restés à ses côtés et faisant partie de la cellule financière qu’il avait créé donc dit –il : «  Je ne peux que le soutenir puisqu’il connait un petit peu les dossiers ».

29 octobre 2017

PRESENTATION DE LA LISTE CONDUITE PAR BRUNO NESTOR AZEROT

C'est à la maison du bèlè au quartier Reculée, que Bruno Nestor Azérot a choisi de présenter la liste qu'il conduira pour les municipales des 26 novembre et 3 décembre 2017.

LA LISTE

3 novembre 2017

Saint-Yves Rangom le 4ème candidat.

Chirurgien-dentiste de profession, il est novice en politique, mais dit connaître la nature humaine et la détresse sociale de par son contact quotidien avec la population. Ancien président de la Samaritaine et membre de plusieurs associations il se dit impliqué dans la vie associative.

Redonner à Sainte-Marie ses lettres de noblesse est l’une des principales raisons de sa candidature.

Finaliser ce qui est acté, réaliser le stade, sortir le bourg de son agonie, valoriser le tombolo, voilà ses principaux objectifs pour cette mandature.

07 novembre 2017

Claude COPEL n’est plus candidat.

En exclusivité sur les antennes d’ATV, Claude Copel a déclaré ne plus être candidat pour les prochaines élections municipales partielles de Sainte-Marie.

Les raisons : il dit qu’il s’est porté candidat depuis le mois de septembre pour essayer de rassembler toutes les forces désireuses de faire face à la décadence de Sainte-Marie et comme une fin de non-recevoir il a eu deux autres listes d’opposition qui se sont déclarées donc il a compris très rapidement que l’intérêt de la population samaritaine, que le devenir de la ville n’avaient pas été les priorités des listes qui se présentent.

Le maintien de sa liste entraînera systématiquement une déperdition des voix qui entraînera également le retour de manière un peu subtile et obscure  ceux qui étaient dans l’ancienne majorité.

Il demande aux samaritains en leur âme et conscience de faire en sorte que l’ancienne municipalité ne se retrouve pas au même endroit et leur donne rendez-vous pour 2020. 

9 Novembre 2017

Saint-Yves Rangom: « Non éligible ».

La sous-préfecture de Trinité a déclaré Saint-Yves Rangom non éligible pour l’élection municipale du 26 novembre prochain à Sainte-Marie.

La législation prévoit qu’il faut payer des impôts dans la commune pour être inscrit sur la liste électorale or Mr Rangom dit payer des impôts à Sainte-Marie tout en étant inscrit sur la liste électorale du Marigot.

Mr Rangom a déposé un recours au tribunal administratif de Fort-de-France.

Cette liste sera sera tout de même présente mais avec avec Louis -Philippe Birba à sa tête.

11 novembre 2017

Louis-Philippe Birba présente sa liste.

Une liste composée des gens de la société civile . »Nous ne sommes pas pour une équipe de politiques professionnels ».

Sa priorité c’est de pacifier Sainte-Marie, faire en sorte que les samaritains se retrouvent et se réconcilient car dit-il : »en ce moment nous avons l’impression, pas une impression seulement, c’est une réalité: Sainte-Marie se déchire.

Le chômage des jeunes, les personnes âgées, l’insécurité, redonner vie aux quartiers, redynamiser  le centre bourg, remettre au goût du jour l’intergénérationnalité , sont les points importants de son programme.

« Tous ensemble pour Sainte-Marie »

12 novembre 2017

Présentation de la liste de Jean-Frantz CAUVER.

L’école primaire Jérôme Mercan du quartier Derrière Morne était ce dimanche 12 novembre le lieu choisi par Jean-Frantz Cauver pour présenter sa liste (Paix et Unité pour Sainte-Marie). Il y avait des samaritains, René Vatenar, mais aussi une bonne délégation de la CTM (Alfred Marie-Jeanne, Daniel Marie-Sainte, Francine Carius, Lucien Adenet, Marius Narcissot pour le MIM et Karine Mousseau pour les Républicains).

« Aujourd’hui Sainte-Marie est sous les feux de la rampe à cause du comportement honteux, de l’ambition démesurée, du despotisme, de la dictature d’un homme à qui le pouvoir est monté à la tête au point de se croire supérieur aux autres de se prendre pour Dieu tout puissant » (Jean-Frantz Cauver)

« Au-delà de nos options politiques Alfred Marie-Jeanne et le MIM véritable, et le MIM véritable, ont toujours été à vos côtés et seront encore là, chiffres à l’appui, démontrant le très haut niveau de notre engagement »(Alfred Marie-Jeanne)

La clôture de dépôt des listes pour l’élection municipale partielle de Sainte-Marie était prévue le jeudi 9 novembre 2017 et après le désistement de Claude Copel et l’inéligibilité de Saint-Yves Rangom, trois candidats seront en lice  pour cette élection : Bruno Nestor Azérot, Jean Frantz Cauver et Louis-Philippe Birba qui a remplacé Saint-Yves Rangom.