A un peu plus d’une trentaine de jours des élections municipales et communautaires de mars 2020 , la conseillère Territoriale de la CTM, Christina Bauras  qui avait rejoint l’équipe de « Fwanswa Doubout «  de Karine Mousseau, quitte le navire car dit-elle : «  en cas de non présence au deuxième tour, Fwanswa Doubout n’hésiterait pas à ne pas donner de consigne de vote. Pire encore, le groupe pourrait faire cause commune avec Alain Claude Lagier du Mouvement Populaire Franciscain si ce dernier était encore présent. Une stratégie qu’elle qualifie « d’amateurisme ».

« Je me suis heurtée à des simulations qui me permettait de comprendre qu’on remettait le groupe en place depuis 24 ans encore à la tête de la municipalité. Une des simulations que j’estime scélérate, c’est que nous avons imaginé que le MPF et la liste de Samuel Tavernier se classaient devant nous au premier tour. Notre position serait alors le retrait de la liste sans consigne de vote. Ce que je trouve déjà irrévérencieux. L’idée de faire cause commune avec le MPF au deuxième tour dans un autre scénario ne semblait pas gêner non plus »..

Après la surprenante défection de Christiane BAURAS , Karine MOUSSEAU a tenu, ce jeudi 12 février, une conférence de presse pour dit-elle : « rétablir la vérité ».

« Nous voulons simplement rétablir la vérité. Nous voulons que les Franciscains sachent qu’ils peuvent être manipulés par des pratiques bassement politiciennes, par des mensonges. Nous voulons qu’ils soient bien debout et qu’ils nous écoutent et qu’ils sachent bien que qu’ils peuvent nous faire confiance »

« Aujourd’hui nous nous battons pour être en tête au premier tour jusqu’au 15 mars et aucune tractation n’est en cours. Absolument rien ne se fait avant le premier tour. Nous serons toujours transparents avec les Franciscains »

« Ceux qui sont derrière ces manoeuvres sont ceux que nous sommes en train de dépasser sur le terrain. Quand on arrive à ce genre de bassesses politiques c’est que l’on se sent en danger. Ce que je comprends ».

« Alors oui, aujourd’hui je le dis haut et fort, il faut que la population franciscaine l’entende : l’équipe « Fwanswa doubout » travaille depuis plusieurs années pour que le règne de 25 ans du MPF se termine de façon définitive au François. »

« Alors je demande aux franciscains solennellement aujourd’hui et sans ambiguïté de ne pas céder aux manœuvres politiques qui ont pour seul objectif de nous déstabiliser. Ne cédez pas, ne vous laissez pas manipuler, il y aura d’autres mensonges, il y aura d’autres manipulations. »