MARIE-THERESE CASIMIRIUS RÉÉLUE A BASSE-POINTE

10 mars 2019

« Il fallait que je mène ce combat pour la femme martiniquaise »

« Vous avez compris que lorsqu’une femme s’engage en politique il faut absolument avoir ce que j’appelle « le dépassement de soi » pour mener ce combat. « 

A un an du renouvellement global des municipales, les électeurs de basse-Pointe étaient appelés ce dimanche 10 mars à se rendre dans les bureaux de vote pour des élections municipales partielles suite à de nombreuses démissions enregistrées au sein du Conseil Municipal.

Deux listes étaient en lice « Dynamique Pointoise », liste conduite par MarieThérèse Casimirius, la maire sortante, et « Ensemble pour réussir Basse-Pointe », de Patrick Mariello. Contrairement à 2014, les Pointois devront choisir 23 au lieu de 27 élus municipaux.

3 447 électeurs inscrits sur les listes électorales réparties dans les quatre bureaux de vote, sont invités à accomplir leur devoir de citoyen dès 8 heures ce dimanche.

Beaucoup ont pensé que le résultat final serait très serré, mais la candidate PPM Marie-Thérèse CASIMIRIUS est réélue dès le 1er tour avec 1366 voix qui représente 62.75% des suffrages. Un résultat qui permet à cette liste d’obtenir 19 sièges  mais aussi deux conseillers communautaires à Cap Nord.

 La liste conduite par Patrick MARIELLO n’obtient que 811 voix soit 37.25% des suffrages. 4 sièges lui sera réservés au sein du nouveau Conseil Municipal.

INVESTITURE

Le nouveau conseil municipal composé de 23 membres, 19 pour la majorité et 4 pour l’opposition, a choisi Marie-Thérèse Casimirius comme maire  avec 19voix.

Pour l’occasion,  des balisiers avaient été accrochés depuis la veille sur les poteaux des lampadaires et près de 300 personnes étaient venues assister à cette investiture parmi lesquelles on retrouvait une grande partie de la famille PPM, le député Serge Letchimy, la sénatrice Catherine Conconne , ou encore Didier Laguerre, maire de Fort-de-France.

Dans son discours Marie-Thérèse Casimirius a tenu a remercier son électorat :   « Durant cette difficile campagne électorale qui s’est déroulée dans la confusion, nous avons résisté à l’offensive de nos adversaires. Je suis aguerrie pour continuer la lutte, je poursuivrai mon programme entamé en mars 2014 avec les mêmes objectifs, servir le peuple pointois et préserver l’intégrité de Basse-Pointe. Nous savons où nous voulons aller et je fais entièrement confiance à la nouvelle équipe municipale ».

PATRICK MARIELLO: analyse de la défaite

Nous avons procédé vendredi à une analyse, nous avons remarqués : c’est l’électorat des ainés qui nous a fait défaut. La campagne a été mené sur la reconstruction de l’église . En tout cas 810 voix pour une première c’est un bon résultat, je vous rappelle que l’actuel maire de Basse-Pointe a aussi échoué une première fois à l’époque face à Mr Charpentier et cette personne est revenue et a gagné l’élection en tout cas « Ensemble pour réussir Basse-Pointe envisage de se repositionner pour 2020.

Nous avons eu le soutien pas de la droite, de certains élus ou d’anciens élus, nous avons eu le soutien de Mr Charpentier l’ancien maire, mais également Mr Joachim ancien maire nous avons eu d’autres soutiens comme celui de Mr Jean Philippe  Nilor député du sud, donc ce n’était pas une liste de droite c’était une liste d’union rassemblant des personnes de droite du centre et de la gauche .

Nous avons proposé aux pointois des projets sérieux, des projets réfléchis et nous avons une très bonne liste, une liste composée de jeunes des personnes dynamiques, de personnes compétentes, la campagne comme pour 2014 a été orientée vers la reconstruction de l’église, alors c’est la même soupe qui a été servie en 2014 qui a été servie en 2019 et apparemment   ça a fonctionné. Je ne crois pas, malgré l’intérêt que je porte à la reconstruction de l’église que ça soit la seule chose qui puisse intéresser une commune, il faut l’église mais il faut aussi d’autres choses. Je rappelle du reste que à Basse-Pointe : l’hôpital a fermé, toujours dans cette ville, la crèche a fermé, l’office municipal des sports et de la culture a fermé, sur 27 associations, il reste 3, et cela depuis cinq ans. La seule boulangerie du bourg  qui existait a fermé, le trésor public a fermé, et pourtant les pointois continuent à faire confiance à cette  équipe. Donc j’ai du mal à comprendre, les pointois ont fait leur choix, choix que je ne partage pas, néanmoins que je respecte en tant que démocrate.

PATRICK MARIELLO DEMISSIONNE DE LA PRESIDENCE DE L’ETOILE DE BASSE-POINTE
Cela fait 13 ans que j’accompagne l’Etoile depuis 2006, j’accompagne matériellement et financièrement l’étoile à travers les établissements que je dirige et j’étais simplement président depuis 2017. Il est vrai que des promesses importantes ont été faites en matière financière et en matière matériel par des personnes faisant partie de la liste d’en face, donc j’ai voulu donné le plus, enfin l’opportunité à cette association à laquelle je tiens beaucoup, de pouvoir obtenir ces aides. Depuis cinq ans, l’AS Etoile de Basse-Pointe n’a obtenu la somme de zéro euro de l’actuelle équipe municipale. Avant l’arrivée de cette municipalité l’As Etoile recevait la somme de 35 milles euros, d’un coup zéro euro depuis cinq ans et c’est moi à travers mes structures avec d’autres partenaires que l’AS Etoile survivait. Lors de la campagne électorale des promesses ont été faites notamment assorties d’un certain nombre de conditions : nous pourrions aider le club si MR MARIELLEO n’y est pas. Il y a un cadre technique qui était chargé de faire passer l’information au niveau des joueurs qui peut être trouvé l’idée intéressante .