CYCLISME EN GUADELOUPE

Calendrier - Grands prix - Championnat - Tours -Photos -Classements

Samedi 14 Décembre 2014

ELECTION DU PRÉSIDENT DE LA CRCG

Lors de la dernière élection du 15 Janvier 2017, c’est Philibert Moueza qui avait été élu président du Comité Régional Cycliste de Guadeloupe. Une élection contestée par l’un des candidats, Clotaire Boecasse qui dès le 26 janvier 2017,  sollicite une conciliation du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), estimant qu’Érick Chebah, présent sur la liste de Moueza au titre du collège « technicien » ne remplissait pas cette qualité, faute de diplôme fédéral. Le CNOSF propose de s’en tenir aux résultats de l’élection.

Le 7 septembre 2017, le Tribunal de grande instance rejette la demande de Clotaire Boecasse et conforte l’élection du président Moueza.

Boecasse, le Monsieur sécurité sur le Tour de Guadeloupe, persiste et dans un arrêt daté du 30 septembre 2019, la cour d’appel de Basse-Terre a déclaré nulle l’élection du comité de Guadeloupe du 15 janvier 2017. Le comité directeur et le président élu ce jour-là, Philibert Moueza, ne pouvaient donc plus poursuivre leur mandat.

Une Assemblée Générale élective a été organisée le samedi 14 décembre 2019 au siège du comité, au Vélodrome de Baie-Mahault.

Deux candidats en lice : le président sortant Philibert Moueza et Clotaire Boecasse  qui a fait liste commune avec l’ancien coureur Frédéric Théobald. Ces deux prétendants ont mis tout en œuvre pour séduire en amont les Présidents de club. Une situation plutôt tendu qui a poussé le président de la Fédération française, Michel Callot en personne à faire le déplacement et prendre les rênes du comité de supervision composé entre autres du Président Défontis de Martinique et du Président Thiver de Guyane. Le président Callot précise en préambule que la FFC se préserve de toute ingérence, mais elle a le devoir de faire respecter les règles, en toutes circonstances.

Les deux isoloirs présents dans la salle, accueillent les électeurs venus pour choisir l’une des deux listes amenée  à terminer le mandat en cours (1 an) 110 bulletins doivent être dévoilés. Pour le dépouillement, le président Callot a voulu qu’il se fasse  dans une arrière-salle  comme de coutume, mais l’assemblée a exigé qu’il se déroule face à elle.

A l’annonce des noms inscrits sur les bulletins nombreux sont ceux qui tracent des petits bâtonnets pour leur permettre de  faire ensuite le total des voix obtenus  par chacun des candidats. Mais avant même la fin du dépouillement certains visages qui étaient assez fermés laissaient apparaître de petits sourires synonymes de victoire du côté des partisans de Boecasse.

Des sourires qui n’ont pas été trompeurs puisqu’en fin de dépouillement c’est la liste Boecasse / Théobald qui est élue avec 62 voix contre 47 pour la liste Moueza et un bulletin nul. Le président Callot invite alors à la liste Boécasse  à se réunir dans la foulée pour désigner leur président. Sans surprise c’est Clotaire Boecasse  qui est le nouveau président du CRCG.

Je tiens surtout à dire que je respecte le choix des présidents de clubs, qui n’ont pas voté pour ma liste. Je pense d’abord à ma famille, qui sera plus tranquille car, depuis 2013 (année de sa première élection, ), c’était devenu très compliqué. J’ai assez de travail dans mes entreprises. Je vais laisser le monde du vélo.

Je leur laisse près de 200 000 euros sur le compte du comité, ils ont de quoi travailler dans de bonnes conditions. À eux de faire leurs preuves. J’ai fait ma part, que ce soit d’un point de vue financier, en matière de formation ou de gestion administrative, je n’ai rien à regretter. J’ai beaucoup donné pour ce sport que j’aime.

Je ne sais pas expliquer ce revers, je ne comprends pas et je ne veux pas comprendre. Honnêtement, je pensais que j’allais passer.

Non, je ne me représenterai pas. C’est définitif, je quitte le vélo. Ils étaient venus me chercher, mais c’est terminé. Ce qui m’a marqué, ce sont les attaques qui circulaient sur ma famille… Je pourrais aussi leur reprocher des choses, mais je reste à ma place, je n’ai pas de comptes à régler

Clotaire Boecasse, le nouveau président du CRCG

LE NOUVEAU PRESIDENT BOECASSE

« C’est forcément beaucoup d’émotions. Mais ce n’est pas la victoire d’un seul homme, c’est celle de toute une équipe. Il est primordial de placer des gens compétents aux bonnes places, et surtout de s’allier avec des jeunes. L’avenir du vélo, ce sont eux qui l’incarnent, pas moi »,

LE CO-PRESIDENT THÉOBALD

« Notre liste mêle l’expérience à la jeunesse. Nos jeunes doivent d’ailleurs retrouver les valeurs de notre sport. Face à nous, nous avions un politicien, c’est pourquoi j’ai décidé de rejoindre Clotaire, qui a fait preuve d’une grande ténacité pour mener son combat, celui de faire respecter les règles. Justice a été rendue »,