Visite Emmanuel Macron

VISITE DU PRÉSIDENT MACRON EN MARTINIQUE

26 ET 27 SEPTEMBRE 2018.
septembre 2018

15ème VISITE PRÉSIDENTIELLE EN MARTINIQUE

Le président Emmanuel MACRON se rendra aux Antilles Françaises du 26 au trente Septembre 2018. Juste après l’Assemblée Générale des Nations Unies à New-york,  il commence sa visite par la Martinique, où il arrive vers 22heures ce mercredi 26 septembre 2018. Le chef de l’Etat sera accompagné des ministres de la Santé Agnès Buzyn, des Outre-mer Annick Girardin, de la Transition Ecologique et Solidaire François de Rugy et son Secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu et du ministre de la Cohésion des Territoires Jacques Mézard.

Le programme de la visite d’Emmanuel Macron va subir quelques modifications compte tenu du phénomène cyclonique qui intéresse toute la région des petites Antilles. Le nouveau dispositif tiendra compte des fortes pluies et des rafales de vent attendues sur la Martinique.

Toutes les séquences en plein air ont été supprimées.(prise d’arme au Monument aux Morts, place de la Savane à Fort-de-France par exemple).

Sa première déclaration se fera à la Résidence Préfectorale, Route de Didier au lieu du front de mer de Fort de France.

27/09/2018 - RESIDENCE PRÉFECTORALE

Lors de son  allocution sur le perron de la résidence préfectorale, qui s’est transformée en échanges avec les journalistes, le président de la république a abordé plusieurs sujet : le chlordécone, le rabotage de l’abattement fiscal ou encore  le système de santé pour lequel il a annoncé qu’un investissement de 40 millions d’euros seront réalisés au niveau du CHUM.

Pour  l’abattement fiscal, il a assumé cette décision en évoquant la nécessité de réinvestir l’impôt. Quant au phénomène sargasse  il a simplement précisé  que le classement du phénomène en catastrophe naturelle est écarté et qu’il s’exprimera plus longuement sur le sujet en Guadeloupe.

27/09/2018 - MORNE-ROUGE

C’est au Morne-Rouge (jeudi 27 septembre 2018), sur l’habitation d’un agriculteur qui produit sans pesticides que le chef de l’État a fait son discours en présence de responsables politiques, agricoles et administratifs.

« Je tenais à parler de la chlordécone et enfin à regarder les choses en face. La pollution à la chlordécone est un scandale environnemental dont souffre la Martinique et la Guadeloupe depuis 40 ans. Tout cela c’est le fruit d’une époque qui est désormais révolue. (…) Ce fut aussi le fruit d’un aveuglement collectif »,

« Pendant des décennies nous avons collectivement choisi de continuer à utiliser la chlordécone là où d’autres territoires avait cessé beaucoup plus tôt »

« L’État doit prendre sa part de responsabilité dans cette pollution et doit avancer dans le chemin de la réparation et des projets ».

« Il est possible d’avancer davantage sur  la question des maladies professionnelles pour les personnes particulièrement exposées à la molécule. J’ai demandé à ce titre que les tableaux des maladies professionnelles soient réactualisés en  fonction des connaissances scientifiques ».

 

27/09/2018 - SAINT-PIERRE

La visite se poursuit par le passage à la Mairie de Saint-Pierre, Ville d’art et d’histoire. S’il n’y a pas eu de discours officiel, le Président de la République a pris le temps d’écouter une allocution du maire Christian Rapha,  la lecture de l’acte d’abolition de l’esclavage par un groupe d’élève du collège Louis Delgrès l’interprétation de « Fanm Matinik Dou » par Fabrice Di Falco,

L’étape pierrotine du président a été l’occasion d’ouvrir une parenthèse patrimoniale et historique au cours de cette journée de visite en Martinique. Emmanuel Macron s’est également offert un instant d’échange avec la population.

Lors de son interprétation Fabrice Di Falco a osé  modifier juste un mot de la célèbre composition de Francisco, le terme créole « péyi » par le mot français « région » , ce qui provoqua de vives réactions sur les réseaux sociaux.

27/09/2018 - FORT DE FRANCE

 Passage au Centre opérationnel zonal pour un point de situation sur la tempête tropicale Kirk avec les Préfets de Martinique, Guadeloupe et des îles du nord  Ce point a été rajouté à l’agenda compte tenu du passage de la tempête Kirk sur les Antilles.



Le projet « Coeur de ville » lui a ensuite été présenté à l’ancien tribunal de Ville de Fort-de-France, par le maire Didier Laguerre, en présence des acteurs du projet.

Le maire de la ville capitale Didier Laguerre en a profité pour lui présenter les nombreux projets qu’il compte mettre en oeuvre dans le cadre de ce dispositif gouvernemental dont bénéficieront 222 villes françaises.

Programme de la visite

Martinique : mercredi 26 (arrivée tardive, ) et jeudi 27 septembre

Guadeloupe : vendredi 28 et samedi 29 (matinée)

Saint-Martin : samedi 29 (après-midi) et dimanche 30 (matinée)

Saint-Barthélemy : dimanche 30 (après-midi)

MÉTÉO

Depuis 18 heures ce mercredi (26 septembre 2018), les îles françaises des Antilles sont placées en vigilance orange pour fortes pluies et orages, mer dangereuse à la côte avant le passage d’une tempête tropicale baptisée Kirk.

Selon les techniciens de Météo-France, le phénomène cyclonique suit une trajectoire vers l’ouest après s’être renforcé au cours des dernières heures. Kirk devrait traverser les Petites Antilles entre Sainte-Lucie et la Guadeloupe dans l’après-midi ou la soirée de jeudi (27 septembre 2018), en restant au stade de tempête tropicale.  

Pendant que nous sommes dans le délire, pourquoi ne pas aussi rebaptiser le célèbre ouvrage d’Aimé Césaire : « Le retour à la région natale »

L’artiste lyrique interprète sous les yeux du président de la République, entouré de cinq de ses ministres et de quelques élus, un standard de la musique martiniquaise, Fanm Matinik Dou. Le choix du titre est bon par contre la petite modification qu’il a décidé de porter à cette formidable composition de Francisco  n’est pas passée inaperçue auprès des internautes. Qui ont  vivement réagi sur les réseaux sociaux

Choquée la famille de Francisco  demande des excuses publiques

Fabrice di Falco s’excuse : « Je n’ai jamais voulu manquer de respect ni à Francisco, ni à sa famille, ni au patrimoine musical martiniquais » et sort un communiqué.

Réaction de la famille.

« Nous remercions M. Di Falco pour ses excuses envers la mémoire de notre père l’artiste Francisco. Nous les acceptons.

Nous clôturons cette mauvaise note par une bonne continuation à vous M. l’artiste.

28/09/2018 - LAMENTIN

Emmanuel Macron a posé, ce vendredi matin la 1ère pierre de l’extension de l’aéroport Aimé Césaire juste avant de s’envoler pour la Guadeloupe. Emmanuel Macron était accompagné de ministres dont Annick Girardin et Agnès Buzyn avec la présence de tous nos parlementaires, des responsables de l’aéroport et du monde économique.