68ème Tour de Guadeloupe
Etape 7

Edwin Sanchez Anzola, remporte cette 7ème étape.

 

155 km à parcouie pour cette 7ème étape. A noter l’abandon de deux martiniquais Cédric Eustache suite à sa chute d’hier et Yolan Sylvestre qui souffre d’une angine blanche.

Fourir sous la plrmation de la 1ère échappée, ils sont à 10 ;  Attaud, Ragot, Barolin, Bonnet, Pruneau, Guerrero, Ramothe, Vargas, Laviolette, Milan. A Vieux Fort ils possèdent 1’40 sur le peloton conduit par Maroni du CCD.

Au sommet de la côte de Grande-Anse le groupe de tête possède 1’06 d’avance sur le peloton.

Dans l’ascension de Sapotille sud pas d’attaque, pas de lâché dans le groupe de tête. Problème mécanique pour Anzola. Au niveau de la poste de Bananier, l’écart n’est plus que de 40’’.

Le groupe de tête voit l’arrivée de quatre coureurs  Sablon, Legrand, Rivera Guerrero, Langlois

Chute de Cueto, Colins et Herin. Au carrefour de la cassaverie l’écart est de 1’20’’ sur le peloton  emmené par le CCD.

Pas de véritable entente dans le groupe de tête, les intérêts ne sont pas les mêmes. A Petit Bourg l’écart est de 1’05’’ puis 1’15’’

Le peloton contrôle parfaitement l’écart. Au km 83 Toujours les 14 coureurs en tête suivi du peloton maillot jaune à 59’’. Dans l’ascension de  porte l’Enfer, il n’y a pas eu de sprint pour les points montagne Sablon passe en tête. Le peloton est à 33’’.

Chute au niveau du peloton maillot jaune, deux coureurs sont pris en charge par les pompiers : Johachin et Géran.

A Anse-Bertrand, la Jonction s’opère entre le groupe de tête et le groupe maillot jaune. A ce moment le coureur Martiniquais Mickaël Stanislas prend la poudre d’escampette suivi de Barolin, Pruneau et Lemler..

Alidor et Marvin Judith quittent le peloton et recolle les quatre hommes. Ils sont maintenant 6 en tête de course. Alidor, Judith, Barolin, Pruneau, Lemler, et Stanislas. A l’entrée de Port-Louis Stanislas décide de faire cavalier seul et s’en va.

Dans le peloton, si le CCD a accepté la sortie des hommes de tête, ce n’est pas le cas du Team KAPDL qui prend les commandes du peloton. Loïc Laviolette et Romain Vinetot se sont placés en tête de peloton. Ils cherchent à revenir et provoquer un sprint massif. L’exercice de prédilection de leur coéquipier Cédric Ramothe.

Sans se retourner, Stanislas continue son épopée solitaire. Mais le peloton se fait menaçant et reprend déjà les anciens échappés à l’exception de Jordy Pruneau de l’USL qui rejoint Stanislas, ce dernier sentant le retour du peloton lève le pied tandis que Jordy Pruneau continue son effort.

A 10 km de l’arrivée, Pruneau est repris et Anzola, et Clrico quittent du peloton.

Le coureur du CCD Anzola part seul. Il lui reste 10 kilomètres à parcourir. Derrière lui, Mickaël Clarico de l’USL tente de rester à son contact.

Anzola fait le trou et même si la team Le KAPDL continue à tracter  le peloton, Le coureur de la team CCD Edwin Sanchez Anzola s’impose à Petit-Canal. Thierry Ragot de la Martinique termine 2ème


[lt id= »511″]



PROLOGUE


ETAPE 4


ETAPE 8-2


ETAPE 1


ETAPE 5


ETAPE 9


ETAPE 2-1


ETAPE 6


ETAPE 2-2


ETAPE 7


ETAPE 3


ETAPE 8-1