68ème Tour de Guadeloupe
Etape 6

SALINAS OU SABLON, C’EST FINALEMENT SALINAS

 

 

Grosse étape de 160 kilomètres avec les ascensions de Frédérick, Baillargent, Pigeon.

Après plusieurs escarmouches, la 1ère grosse échappée se forme il est  composé  entre autre de : Sablon, Errin, Barolin, Geran, Roseau, Salinas, Guerrero, Landre, Locatin, Mancebo, Fournet Fayard,Bonet, Johachin.

 Devant l’école du Moule les hommes de tête ont une avance de 1’10 sur le peloton qui est maintenant tracté par 3 hommes du CCD

Un groupe de poursuivants se constitue mais le peloton n’est pas bien loin. Ramothe, Sarabia, et Anzola font la jonction avec les hommes de tête. Peu de temps après Anzola lève le pied et attend le peloton.

Au 43ème km ; regroupement général. Attaque de Sablon vite repris par le peloton.

Au 48ème km un nouveau groupe se forme avec 21 coureurs en tête :  Magdeleine, Alidor, Barolin, Vinetot, Deloumeaux, Almeida, Fuentes, Lanclume, Louisor, Blondin, Sablon, Relmy, Cueto, Martinez, Hamlet, Damase, Humphreys, Ramothe, Magdeleine, Joachim, Duro, Largitte, Niesing, Marcel, Mead.

Derrière tout ce beau monde arrivent : Suares, Collins, Granigan, Marimoutou, Lemler, Ragot, Leremon, Legrand, Medina, Giblaca  qui sont à 1’20 de la tête de course à Fond Thézans, à Sainte-Anne. Le coureur de l’UVN Carl LEGRAND est facilement sorti du groupe de poursuivants.

Le groupe des 21 n’est plus que 20 puisque l’Allemand MARCEL Frösel a été lâché dans la montée de petit-Havre Ils ont 1’35 d’avance sur le groupe Collins, Lemler, Lérémon, Giblaca, Marimoutou, Ragot, Attaud, Legrand, Medina, Suares.

Le peloton est à 2’19.

Le groupe de poursuivant est repris par le peloton maillot jaune.  Contre de Colin, Guerrero et Atho qui prennent quelques mètres au peloton.

Les 20 hommes en tête de course ont maintenant 1’55 d’avance sur le peloton. Ils vont bientôt passer sur le pont de la Gabarre.

3 hommes sortent du peloton Attaud, Colin, Guerrero, ils rattrapent Cueto et sont rejoint par Nacto mais la présence de Guerrero dans ce groupe est gênant pour le peloton qui décide de rejoindre ce groupe .

Après 106km de course, un peloton très nerveux se trouve à 2’20 des hommes de tête.

Le groupe de tête attaque les premiers lacets de l’Estomac à Frédérick avec Sablon en tête qui prend quelques mètres à ses compagnons. En tête de peloton les hommes forts sont là  et reviennent Nava, Carène, Diaz,Salinas, Mancebo,  Rodriguez. Le maillot jaune Mickaël Guichard coince mais gère ses efforts. Il est escorté par trois équipiers de Carène et revient au sommet.

Après cette ascension, qui n’a pas fait de gros dégâts parmi les favoris, 4 hommes sortent du peloton : Sablon, Chassagne, Blondin et Almeida.

Au pied de l’ascension de Baillargent,  Chassagne attaque avec dans sa roue Sablon, Blondin et Almeida font l’effort pour ne pas se faire décrocher. Le peloton est tracté  par l’USL ,

Attaque de Salinas, Carène tente de le suivre mais Salinas semble plus fort et s’en va  et rejoint les hommes de tête. Le Maillot jaune est en difficulté mais il est toujours accompagné de deux coéquipiers de Carène. Ce dernier revient au train sur les hommes de tête avant le sommet de Baillargent.

Excellent descendeur le maillot jaune lâche tous ses compagnons dans la descente de Gommier  et tente de refaire son retard sur les hommes de tête pour cela il prend tous les risques  et dans un virage serré il chute violement. Touché au niveau de la clavicule il abandonne le tour. Dommage !

Dans l’ascension de Loquet Pigeon, ils sont huit en tête : Chassagne, Sablon, Carène, Guerrero, Almeida, Salinas, Mancebo, et Nava,  mais Carène ne laisse le soin à personne de conduire le groupe. Seul Sablon obtient une autorisation pour récupérer les points montagne.

Dans la petite ascension du Morne à Jules, Carène impose toujours son train. Après le Morne à Jules, Chassagne attaque avec dans sa roue Sablon, mais ils n’arrivent pas à faire le trou et se font reprendre.

On se rapproche de la flamme rouge et les huit hommes sont ensemble avec en tête Carène. Le sprint est lancé Sabon et Salinas  se disputent la première place  et c’est finalement Salinas qui l’emporte, RIVERA GUERRERO complète le podium.

[lt id= »499″]

LE MAILLOT JAUNE Mickaël GUICHARD, CHUTE ET ABANDONNE LE TOUR

Quel dommage !

 

BORIS CARENE NOUVEAU MAILLOT JAUNE

 

[lt id= »501″]


PROLOGUE


ETAPE 4


ETAPE 8-2


ETAPE 1


ETAPE 5


ETAPE 9


ETAPE 2-1


ETAPE 6


ETAPE 2-2


ETAPE 7


ETAPE 3


ETAPE 8-1