MUNICIPALES 2019 BASSE-POINTE

2019

LES DATES SONT MAINTENANT CONNUES

Très attendues par beaucoup de pointois, les dates des prochaines élections municipales sont officiellement connues. Les électeurs pointois auront à choisir une liste pour diriger la commune les 10 et 17 mars prochain.

Pour  l’instant  on pourrait se diriger vers un duel qui opposera la maire sortante Marie-Thérèse CASIMIRIUS à Patrick MARIELO qui semble avoir fait presque l’unanimité parmi les opposants, à l’exception de Kolo Barst qui faisait pourtant partie des opposants et pris part aux premières discutions avant de décider de se retirer.

Sur le terrain, les deux candidats sont déjà en campagne et font tout pour mobiliser leurs troupes. Pour la maire sortante Marie-Thérèse CASIMIRIUS il s’agit de reconstituer une nouvelle équipe qui pourrait accepter son caractère et ses méthodes de travail afin de durer  sans démission.

Pour Patrick Mariello, il a certes réussi à faire l’unanimité parmi les opposants, mais il lui reste à convaincre le maximum de pointois  que cette union pourra faire bloc pour faire avancer la commune et surtout pour défendre l’intérêt général au moins jusqu’aux élections de 2020.

Comme on le constate les deux candidats n’ont aucune certitude de trouver la bonne équipe qui leur permetteront  de diriger en confiance  la belle commune de Basse-Pointe.

Organisation des élections.

Les élections municipales et communautaires partielles  de Basse-Pointe seront organisées le dimanche 10 mars 2019. Le second tour de scrutin, s’il est nécessaire d’y procéder, aura lieu le dimanche 17 mars 2019. Les bureaux de vote seront ouverts à 8 h 00 et clos à 18 h 00. 

Le dépôt des listes de candidatures se fera à la sous-préfecture de La Trinité. 

Pour le 1er tour : du lundi 18 février 2019 au jeudi 21 février 2019. 

Pour le 2ème tour, du lundi 11 mars 2019 au mardi 12 mars 2019. 

La campagne électorale sera ouverte à compter du lundi 25 février 2019 à zéro heure au samedi 9 mars 2019 à minuit, pour le 1er tour, et le cas échéant, pour le 2ème tour, du lundi 11 mars 2019 à zéro heure au samedi 16 mars 2019 à minuit. 

Patrick MARIELO ET Marie-Thérèse CASIMIRIUS

Le téléphone qui fait désordre........

S’il y a une affaire qui sera sans doute à la une de cette campagne, c’est bien l’achat de ce téléphone portable sur le compte de la mairie qui a été à l’origine du licenciement du directeur des services techniques. Pour l’instant le tribunal administratif a suspendu   cette sanction à l’encontre de Mr  Gary Jean-Zéphirin , le directeur des services techniques  mis en cause.

« C’est un gros, gros soulagement cet acte de justice reconnaît mes droits en fait en partie puisque ce n’est qu’une 1ère étape. C’est juste une suspension de l’arrêté de licenciement c’est un montage en fait, quand j’ai commandé le téléphone, il a pris du temps pour arriver, du coup je suis parti en vacance à mon domicile en Guyane, puisque je suis toujours résident de Guyane. Quand je suis revenu, le téléphone n’était toujours pas arrivé, donc j’avais vraiment besoin d’un téléphone donc l’après-midi j’ai été acheter avec mes deniers un téléphone pour pouvoir travailler. Du coup le téléphone est arrivé dans la semaine, enfin à la fin du mois de  janvier et je l’ai remis à mon domicile donc du coup après effectivement le téléphone a été retrouvé à mon domicile » .

« Nous sommes donc dans le droit administratif, je demande de ne pas oublier qu’il y a une enquête pénale en cours qui a toute son importance selon moi, je souhaite qu’il n’y ai pas d’amalgame entre suspension et annulation, pour l’instant l’avocat de la ville est en train d’analyser les suites parce que le poste étant déjà pourvu il faut donc analyser la situation de l’intéressé . C’est pour cela que j’appelle à beaucoup de prudence sans être moraliste. Je veux rappeler  en disant cela l’obligation de probité qui est dévolue aux agents des collectivités à savoir qu’ils n’ont pas le droit de faire de la politique, il faut laisser la politique aux politiciens, et lorsque je vois que mon opposant veut faire d’une affaire purement professionnelle, une affaire politique en publiant un certain nombre d’informations non prouvées.

De toutes les manières les faits sont avérés, j’ai lu, tout comme l’íntéressé le rendu s’agissant du téléphone portable, mais je redis qu’il ne s’agit pas que de cela.

 

Présentation de la liste "Dynamique Pointoise"

C’est ce samedi 23 février 2019, à l’habitation Pécoul, que Marie-Thérèse CASIMIRIUS présentait officiellement la liste « Dynamique Pointoise «  qu’elle conduira .  C’est dans ce même lieu qu’elle avait lancé sa campagne victorieuse en 2014.

Près de 200 personnes avaient fait le déplacement parmi lesquelles  on retrouvait sans surprise une grande partie des cadres du PPM ou encore la députée Josette Manin. Tous ont à tour de rôle prit la parole pour encourager et réconforter Marie-Thérèse CASIMIRIUS qui à son tour a rendu hommage  à Serge Letchimy avant de se montrer offensive à l’encontre de ses opposants les qualifiant de « rêveurs ignares et incultes »

Enseignants à la retraite, garagiste, chef d’entreprise, ingénieur, comédien, cadre à Pôle Emploi, maçon et autres professions composent cette liste de 25 noms avec autant d’hommes que de femmes pour la plus part nouveaux.

Une équipe renouvelée pour convaincre les pointois et remporter les meilleurs résultats  le 10 mars prochain.

Présentation de la liste "Ensemble Pour Réussir Basse-Pointe"

Un bas de villa, celui de Mr Nestor Moutousammy , décoré aux couleurs de l’Etoile de Basse-Pointe (orange et noir) c’est dans ce cadre qu’ environ 150 pointois étaient réunis pour assister à la présentation officielle de la liste « Ensemble Pour Réussir Basse-Pointe » conduite par Patrick Mariello en vue des élections municipales du 10 mars prochain.

De nombreux colistiers  ont pris à tour de rôle la parole en commençant par Arlette Vélayoudon, qui devait s’absenter. La secrétaire départementale des Républicains a précisé avant de partir,  « qu’il fallait en finir après cinq années de mensonge et de manipulation ». André Charpentier, l’ancien maire de la commune, a clairement affiché son soutien à la liste Mariello. « Il faut dit-il,  libérer Basse-Pointe! Il faut remettre la commune sur la voie et sortir de ce harcèlement permanent »  et d’ajouter qu’il était aussi porteur d’un message de soutien de Félix Joachim, autre ancien maire de la commune.

Patrick Mariello s’est exprimé en dernier mais il n’a pas oublié de préciser en guise de comparaison avec la présentation de la liste adverse, que dans la salle il n’y avait que des pointois , pas de personnalités d’autres formations politiques venues apporter leur soutien. « Il s’agit d’une élection municipale. Regardez ! Dans la salle il n’y a que des Pointois », « Notre priorité c’est de ramener la paix sociale dans la commune » a martelé Patrick Mariello.

Concernant le projet communal, Patrick Mariello s’est particulièrement adressé au monde associatif pour lequel il veut : rétablir les subventions et créer une maison des associations, relancer la construction de logements et boucler le financement de l’église Saint-Jean-Baptiste.