Championnat de Martinique sur route Séniors et Espoir

Samedi 10 Octobre 2020

Le peloton sera sur le circuit :  François – Saint-Esprit – Ducos – François à couvrir à six reprises soit 146km.  Le départ est prévu à 13h30 et l’arrivée vers17 h 30 .

 

Mickaël STANISLAS CHAMPION DE MARTINIQUE SENIOR SUR ROUTE

Ils n’étaient que 29 à prendre le départ de ce Championnat qui d’après les spécialistes devrait être fort disputé car dans la catégorie sénior, Mickaël Stanislas n’a pas oublié que lors de l’édition 2019 il avait été battu de très peu par Ediwn Nubul. Ce dernier, double champion sénior et espoir, devrait quant à lui défendre au moins son titre de champion espoir.

Au premier passage à la Palun certains coureurs étaient lâchés tels que Mickaël Laurent ou Hervé Arcade et une première sélection d’environ 18 coureurs se formait en tête de course.
A l’entame du 2ème tour Dénara se porte seul en tête de course. Entre temps Eddy Michel Cadet Marthe quitte le peloton (très mécontent du comportement de certains coureurs) et Stanislas a des ennuis mécaniques mais très vite il change de vélo (chez les grands tout est grand). Il rejoint rapidement son groupe et porte tout de suite une attaque.
 Au sommet de Bicette,  ils sont 8 en tête de course : Dénara, Gobin, Nubul, Alger, Stanislas, Bellemare, Demazy et Erdual, soit quatre sociétaires de la JC231. Ces huit coureurs ont une avance de 48’’ au sommet de la Palun sur un groupe parmi lequel on trouve entre autres, Olivier Ragot, Marc Flavien ou encore Joseph Auguste.

Un peu avant le François 3 coureurs décident de sortir du groupe de tête Stanislas, Dénara et Bellemare. Au pied de Bicette ils ont déjà 50’’ d’avance sur les cinq autres (Erdual, Demazy, Alger, Gobin et Nubul et1’46’’ sur le groupe des poursuivants. Le trio de tête est vraiment parti pour faire des dégâts car au sommet de Bicette l’écart est déjà de 1’28’’ sur le groupe de 5. Un groupe qui est ensuite renforcé par l’arrivée Laurendot, Flavient et Télef entre autres Ils sont douze à chasser derrière le trio de tête .
A Petit Paradis le groupe des 12 explose  et 6 coureurs sortent de ce groupe : Nubul,Gobin, Laurendot, Alger, Labejof, mais au Morne vert ils sont déjà pointés à 2’38’’ du trio.

Au prochain passage à Bicette ,( il ne reste que deux tours), Dénara  est lâché au train alors que dans le groupe des poursuivants Edwin Nubul se fait attaquer à tour de rôle par les 3 sociétaires de la JC231 car à ce niveau il y a un titre de champion Espoir à défendre,  mais le jeune Nubul est en forme et résiste à toutes les attaques.

Plus que 2 hommes en tête, Bellemare et Stanislas, ils sont du même Club (JC231) et ont pris une sérieuse option sur la victoire finale car Dénara est distancé au fil des kms il est déjà à plus de 2’au Morne Vert et  à 4’ à l’entame du dernier tour.

A ce stade de la compétition s’il n’y a aucun doute quant à la victoire du duo de tête, la question qui se pose est de savoir : qui des deux sera le Champion ?  deux autres interrogations se posent : Dénara résistera-t-il au retour des poursuivants ? et enfin Nubul gardera-t-il son titre de Champion Espoir.

Au final, c’est Mickaël Stanislas qui franchit le premier la ligne d’arrivée il est suivi sans surprise de son coéquipier Bellemare. Dénara réussit à garder sa place sur le podium et le valeureux Nubul garde son titre de Champion Espoir.

 

Edwin NUBUL garde son titre de CHAMPION DE MARTINIQUE ESPOIR SUR ROUTE